+33 661674223 / 0559156586 contact@sense-education.com

D’après une étude du FEVAD, et une belle infographie de LKConseil, 68% des e-commerçants français vendent déjà à l’international et 87% ont décidé de booster leur chiffre en augmentant leur activité à l’international en 2017.

Les e-commerçants sont très confiants dans l’avenir

Selon cette étude, malgré un contexte économique difficile, les dirigeants de sites e-commerce restent confiants dans l’avenir : 96% d’entre eux sont très optimistes ou optimistes pour l’avenir de leur entreprise (85% en 2016).

Cette confiance se traduit par des perspectives de croissance au plus fort : 85% des e-commerçants s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires en 2017.

Priorité au marketing et à la publicité pour les investissements, mais aussi le relation client

La première place pour les investissements est donné au marketing et la publicité (70%) suivis par l’informatique (63%) et la relation client (59%).

En matière de marketing et communication, c’est le référencement naturel qui arrive en tête (74%). Suivent le référencement payant (61%) et le brand content (57%) qui devancent cette année l’e-mailing (54%).

Côté canaux, si le m-commerce (51%) et les réseaux sociaux (42%) s’imposent comme des priorités pour tous les acteurs, qu’ils soient retailers ou pure-players, l’amélioration du site web demeure cependant un objectif prioritaire pour pratiquement tous les e-commerçants (83%).

VoxNative constate donc, que pour résister à la concurrence, il faut continuer ses efforts envers la vente à l’international à travers l’e-commerce, certaines des priorités étant le référencement naturel, le relation client et les réseaux sociaux.